De ce fait, les sujets traités peuvent intéresser non seulement les ORL, mais les chirurgiens maxillo-faciaux, les urgentistes, les médecins de montagne, des dentistes, des médecins du sport, et bien d’autres.
Nous souhaiterions aussi qu’entre chaque réunion, tous les deux ans, des études cliniques franco-italiennes multicentriques puissent voir le jour et répondre à des attentes pratiques.
Cette coopération est rendue maintenant plus facile grâce aux visioconférences, à l’internet, et un travail en réseau peut ainsi naître.